Pourquoi Valentina est-il gratuit ?

Pourquoi Valentina est-il gratuit ?

0
Pourquoi Valentina est-il gratuit ?

Pourquoi Valentina est-il gratuit ? C’est la question que les gens peuvent se poser quand ils entendent parler du projet la toute première fois. Pourquoi en effet ? Et l’est-il vraiment ? Voyons cela.

Le terme ‘gratuit’, dans le cas présent, se réfère à la manière dont Valentina est distribué. Après tout, le logiciel est distribué gratuitement, sans frais, les gens pensent donc qu’il est ‘gratuit’. Dans les faits, ce n’est pas du tout le cas.

Toutes les créatures vivantes sur cette planète doivent constamment faire face à de nouveaux challenges. Où et comment trouver de quoi se nourrir, comment éviter les prédateurs, comment se reproduire, et autres défis. De nombreuses techniques y répondent : les ailes, les enveloppes corporelles, des organes spéciaux, etc … Et plusieurs solutions peuvent à la fois répondre à la même problématique et entrer en concurrence.

Les humains n’échappent pas à la règle. L’humanité doit trouver des réponses adaptées à un grand nombre de défis. De la nourriture, en passant par la nécessité d’avoir un toit, à la manière dont la société est organisée. Nous avons connu des siècles de bataille entre diverses attitudes et approches, une guerre des systèmes. Jusqu’à ce qu’un camp cède à l’autre.

Les méthodes pour parvenir à accomplir ses buts peuvent rarement être décrites comme idéales, mais à un certain point de notre évolution, elles nous le permettent. La mthodologie que nous avons choisie nous permet d’organiser la création, les tests et la distribution du logiciel que nous développons. Pouruoi une telle méthode ? Une personne peu familière en matière de développement de programmes pourrait penser que les résultats que nous avons obtenus, auraient pu l’être en utilisant le modèle économique traditionnel. Ce n’est pas le cas. Il faut rester en possession de l’ensemble des ressources pour créer un produit de ce niveau. Ce qui exige un investissement conséquent, un marché et du pouvoir d’achat. En observant l’état actuel du marché, la tendance principale dans ce domaine est très claire. la CAO est la solution principale, l’existence de patrons paramétriques souvent ignorée. Le gros des solutions existantes s’adresse à de grosses compagnies, le tarif allant avec. Valentina s’inscrit clairement en faux contre cette situation, en soulevant la nécessité de revenir au paramétrique et de développer des techniques plus modernes.

Vu le succès de l’implantation de Valentina, on en tire la consternate conclusion que le modèle économique de la vente de logiciels ne survivra pas dans cet environnement. Un marché est en train de se créer. Au fur et à mesure, grâce à notre projet, on revient à l’idée de travailler des patrons paramétriques. On pourrait parler de renaissance. Cependant, il semble impossible d’imaginer le succès de cette technologie sans le support des grandes compagnies du secteur.

Comme bien souvent, l’existence d’un besoin ne garantit pas que l’idée soit adoptée, et le besoin crucial de développer un tel logiciel ne mène nulle part. Or, nous faisons partie de ceux qui ne peuvent imaginer un meilleur moyen de faire ses patrons. Et heureusement, l’humanité a trouvé une approche alternative - le Mouvement du Logiciel Libre (FSM). Ce mouvement constitue une réponse aux besoins de gens qui ne pouvaient se satisfaire du modèle classique en matière de développement et de distribution. C’est une philosophie basée sur le droit de chacun à posséder et modifier un logiciel. Nous ne nous attarderons pas dans cet article sur tous les aspects de ce modèle économique, mais essentiellement sur celui qui nous intéresse : le prix. Nous renvoyons aux sources adéquate sceux qui voudraient en savoir plus sur les autres apsects.

Quel que soit le modèle que vous choisissiez, il aura toujours un prix. La différence résidera dans la répartition de sa charge. Dans le modèle open source gratuit, la charge du paiement est répartie entre les membres du projet. Le logiciel est distribué gratuitement, mais la plupart du temps, vous devez trouver vous-même la solution à vos problèmes. Par exemple, par manque de support professionnel et de documentation. Il est attendu des utilisateurs qu’ils particpent activement aux discussions et aux phases de test. Or le plus souvent, les utilisateurs oublient cet aspect. Habitués au système de pensée existant dans le domaine du logiciel commercial, nous ne voyons le prix zéro que comme un bonus sans penser à ce qui se passe en arrière-plan. Alors vient la déception, injustifiée, quand le produit ne satisfait pas les besoins. Après tout, on vous avait suggéré et on avait attendu de vous que vous participiez directement au développement du logiciel, et personne n’est tenu d’abandonner ce qu’il a à faire pour voler à votre secours.

On peut assimiler le système à une place de marché où les gens viennent chercher une solution à leurs problèmes. Ils y trouvent les solutions que les autres y ont documentées. Vous pouvez parfaitement prendre les solutions des autres, mais on attend de vous que vous résolviez vos problématiques si vos besoins ne sont pas satisfaits. Vous pouvez évidemment demander aux autres de résoudre votre problème, mais cela ne marche pas toujours. Le simple fait d’utiliser leur solution ne les oblige pas à vous aider. Bien plus, les particpants s’attendent à ce que vous participiez également. Vous n’êtes pas sensés prendre uniquement la solution qu’ils ont travaillée ensemble, mais aussi suggérer des améliorations.

C’est pourquoi, on peut dire que Valentina est ‘gratuit’, mais sous conditions. Personne ne vous demandera de le payer. Mais on attend de vous une particpation active : tests, développement, documentation, discussions, dons financiers, mise en oeuvre, distribution, etc … Ceci est particulièrement vrai pour celles et ceux qui projettent de créer une entreprise. Sans garantie de support des auteurs du logiciel, utiliser celui-ci équivaut à un pari. Car le jour peut venir où vous vous retrouverez seul avec un problème critique mais personne pour le résoudre.

Cette approche ne satisfait pas tous les utilisateurs. Tout le monde ne dispose pas du temps ou des compétences pour développer un projet. Ce qui est souvent cité comme le handicap majeur du logiciel open source. Pour ces utilisateurs, les membres de la communauté peuvent proposer des services payants. Ainsi, vous pouvez ajouter au prix d’acquisition du logiciel, celui des livres payants, cours, tables de mensurations, et patrons. Celui du support et des services de développement. Tous ces services sont complètement optionnels et ont pour but de vous faciliter la vie. Et en même temps, de contribuer financièrement au développement ultérieur du projet. Mais tous les membres de la communauté qui fournissent des services payants, ne sont pour autant impliqués activement dans le développement du projet. Vous avez payé ces services en toute bonne foi, mais le projet ne reçoit rien derrière. Aucun mécanisme ne force ces personnes à partager avec les personnes en charge du développement, et c’est une forme de parasitisme qui n’est pas interdite. Mais bien souvent, les gens ne le comprennent pas, ils pensent que tout personne faisant la promotion du programme en est l’auteur original. Nous ne vous poussons aucunement à boycotter ces membres de la communauté. Nous préférons que vous compreniez qui sont les vrais auteurs du projet et comment vous pouvez les aider.

En résumé, Valentina est contractuellement ‘gratuit’. Le prix de sa possession sera la conséquence directe de vos besoins et capacités. Certains pourront le trouver élevé, tandis que d’autres n’y prêteront même pas attention.

Commentaires

Aucun commentaire récent.

Poster votre commentaire