À propos du projet Valentina

Valentina est un programme de patronage vestimentaire open source. L’idée générale est de combiner technologies modernes et méthodes traditionnelles de patronage. La caractéristique principale de Valentina repose sur le travail de patrons paramétriques, ce qui le distingue qualitativement d’autres solutions présentes dans l’industrie vestimentaire.

Un peu d’histoire. Le projet Valentina a été créé en 2013. L’impulsion de départ est née du désir de créer un passionant et grand projet qui pourrait être travaillé sur le long terme. Ultérieurement, ce désir a abouti à l’idée de créer un nouveau programme destiné à l’industrie vestimentaire. Cette idée a été inspirée au fondateur du projet par sa mère, qui était coupeuse professionnelle, et dont le programme et le projet portent le prénom.

Maintenant, précisons ce qu’est un projet open source, ce qu’il apporte aux développeurs et aux utilisateurs, et ce qu’il exige en retour. Comme vous le savez déjà probablement, les produits logiciels reposent principalement aujourd’hui sur un modèle propriétaire (c’est-à-dire payant). En d’autres termes, les développeurs créent un programme et les utilisateurs paient pour l’obtenir. Le programme reste néanmoins la propriété de son auteur, il ne peut, ni être distribué librement ni modifié. Si l’on observe l’état actuel du marché des solutions destinées à l’industrie vestimentaire, on ne peut qu’en tirer des conclusions décevantes. Les produits proposés sont pour la plupart des logiciels propriétaires, payants et chers à l’achat, ce qui les rend inaccessibles au grand public. Toutes les entreprises ne peuvent même pas se les payer. Peu d’information est donné à leur sujet, et la cible étant les grandes entreprises, il existe peu de ressources disponibles pour avoir un retour d’utilisation ni de l’assistance. On ne peut pas les faire tourner sur n’importe quel système d’exploitation – la plupart des solutions ne sont produites que pour Windows. Classiquement, dans l’industrie vestimentaire, les logiciels reposent sur un système de CAO (conception assistée par ordinateur), ce qui ne couvre pas l’intégralité des besoins requis pour créer un patron car dans la plupart des cas, cela ne permet pas de dessiner des patrons paramétriques. Cette situation a peu évolué les 10 dernières années à cet égard. De notre point de vue, le niveau d’informatisation de l’industrie vestimentaire est toujours insatisfaisant. Beaucoup se refusent encore à utiliser des logiciels et font leurs patrons à l’ancienne. D’autres utilisent des éditeurs graphiques ou des systèmes de CAO, alors que ces produits ne sont pas adaptés aux besoins de l’industrie du vêtement. Et seul le petit nombre qui peut se le permettre, utilise des solutions industrielles qui couvrent les besoins requis pour réaliser un patron. Le modèle open source (gratuit), existe parallèlement aux logiciels propriétaires. Ce modèle a été créé en opposition et comme alternative aux logiciels payants. Les utilisateurs de logiciels gratuits ont le droit de les installer, de les utiliser gratuitement, de les distribuer et de les modifier. Les auteurs de ces produits n’exigent pas de frais en contrepartie de l’utilisation et de la distribution de leurs produits, et fournissent un accès libre aux codes sources. Ce qui d’un côté, exclut que le développeur se rémunère directement sur la création du programme, mais d’un autre côté, permet à tout un chacun d’étendre et d’améliorer indéfiniment le logiciel, et offre de grandes opportunités en termes d’expérimentation. Le programme se développe grâce à la création d’une communauté de personnes partageant les mêmes points de vue, des contributeurs bénévoles qui sont intéressés à son amélioration. Ils ne payent pas directement le programme, ils y investissent leur temps et leur travail, contribuant ainsi de manière concrète au projet et à l’amélioration du programme. Parallèlement, les développeurs de logiciels gratuits se rémunèrent sur les activités dérivées du programme : formations pour utiliser le programme, développement commercial de certaines fonctions supplémentaires, vente de patrons créés avec leur programme, ou encore dons spontanés d’utilisateurs.

Un modèle open source a ainsi été choisi pour créer et distribuer Valentina, ce qui a permis d’adapter le programme à de nombreux systèmes d’exploitation modernes ; il est ainsi disponible pour Windows, mais également pour Mac OS X et Linux. Valentina n’est pas une solution traditionnelle, car il met en œuvre le concept de patronage paramétrique. Un patron construit selon ce concept s’adapte en fonction de critères prédéfinis. Un patron paramétrique est modifiable, sans avoir à le restructurer manuellement, juste en changeant les données initialement saisies – mensurations et incréments , et en spécifiant des formules et règles pour construire les objets. En d’autres termes, une fois qu’un patron a été construit sous Valentina, il s’adaptera automatiquement à d’autres tailles et mensurations. Valentina permet également de paramétrer certaines opérations dans les patrons, ce qui ajoute à l’automatisation lors de ce processus d’adaptation. Les systèmes de CAO classiques ne permettent rien de cela. Ils mettent en œuvre une approche héritée des systèmes utilisés en mécanique et en architecture – un stylo virtuel et du papier. Cela suffit sans doute dans les domaines du génie mécanique et de l’architecture, mais pas dans celui de la confection vestimentaire. Une communauté de personnes ayant un point vue similaire est actuellement formée autour de Valentina, unie par la même insatisfaction à l’égard des solutions existantes dans l’industrie du vêtement. L’opinion expérimentée et l’expérience de beaucoup, permet d’identifier de manière plus précise les problématiques et besoins en matière de création vestimentaire, et de développer les solutions nécessaires. Rejoignez-nous, ensemble nous pouvons changer la situation actuelle ! Comment pouvez-vous aider le projet Valentina ? De bien des manières. Nul besoin d’être un programmeur pour cela. Tester les dernières versions du programme, rapporter les bugs, proposer de nouvelles fonctionnalités, mentionner le programme dans les réseaux sociaux, alimenter le projet de vos patrons, créer des supports de formation et des cours, traduire les manuels dans d’autres langues, traduire l’interface du programme dans votre langue, acheter les ressources payantes du projet, faire un simple don – tout ceci contribue à promouvoir le projet et le développement de Valentina. Et bien sûr, si vous êtes un programmeur, vous pouvez contribuer de manière inestimable au projet en codant. Et tout ceci nous rapprochera du but principal commun, créer un programme multifonctionnel complet pour construire et transformer vos patrons, et plus globalement, améliorer la création vestimentaire dans tout le secteur d’activité.